Renaissance.

Aller en bas

Renaissance.

Message par Regorn Polvaillant le Dim 9 Déc - 9:00

Cap Strangleronce.

Un vent frais balayait le cap en cette soirée automnale. Et alors que le soleil plongeait dans la mer d'azur, Regorn Junior décida de remonter de la plage et marcha en direction de la jungle, longeant la côte.

Rapidement, alors qu'il avançait, la végétation se fit plus dense, la température baissa, et la lumière se fit plus rare alors qu'il approchait de sa cabane. Disposée au pied d'un baobab gigantesque, entre deux de ses racines, là où il avait creusé un trou d'un ou deux mètres de profondeur, et, par la suite, il avait disposé sur le sol et sur les murs de vieux tissus, avant de fabriquer un toit, composé de branches sur lesquelles il avait disposé de grandes feuilles de fougères. Au centre du petit espace, il avait creusé un petit trou dans lequel brûlaient doucement quelques brindilles. Le feu ainsi, garantissait un certain éclairage, et permettait à l'endroit de rester chaud.

Regorn Junior pénétra dans la cabane, poussant le tapis qui faisait office de porte. Il raviva le feu en y jetant quelques morceaux de bois trouvés sur sa route. Après avoir retiré ses vieilles bottes, il se plongea sous une pile de vieilles couvertures, disposées dans un coin de l'habitation précaire. Enfin, il ferma les yeux, et ainsi, assez rapidement, sombra dans un sommeil agité. Cette nuit-là, le fils du Prophète dormit mal. Ses rêves étaient assaillis par des ombres. Des ombres sanglantes. Des ombres écarlates.

***

Quelques heures plus tard, lorsqu'il se réveilla, le soleil était déjà haut dans le ciel. Les rares rayons de soleil qui perforaient les feuillages des arbres donnaient à la jungle une teinte clair-obscur paisible, où régnait un calme irréel. Regorn Junior ouvrit les yeux et s'assit en tailleurs. Après quelques minutes, il se mit debout, enfila ses bottes et pris son harpon, fabriqué la veille avec un vieux silex trouvé sur la plage. Il éteignit le petit feu, et sortit du cabanon. Il décida de retourner au cap aujourd'hui. Le Nord de la jungle, peuplé par toutes sortes de créatures colossales et tapies dans les ombres ne lui inspirait rien de bon.

Il marchait vers le sud depuis déjà quelques minutes lorsque de derrière un arbre surgit une ombre.

C'était celle d'un homme. Grand, pourvu de protections de cuir harnachées sur un ensemble de toile, il portait une longue cape, et une capuche qui masquait une grande partie de son visage. Il arborait les couleurs d'une faction que Regorn ne connaissait que trop bien. Sur le tabard blanc de l'homme avait été brodé un aigle rouge, écarlate. L'homme mystérieux, la main sur le manche du vieux coutelas rattaché à sa ceinture, fit signe au jeune homme de s'arrêter.

Avant que Regorn Junior ne puisse dire quoique ce soit, il prit la parole.


"Je ne vous veux point de mal. Je suis Avrin Ethendar, chevalier de Scarlatum, plus anciennement sous les ordres de votre père, tombé au combat il y a de cela quelques semaines."


Regorn regarda l'homme avec étonnement, mais rapidement une vague de tristesse l'emplit à la pensée de son père. "Que.. Que me voulez-vous ?.."


"Je suis là pour vous amener à ce qui vous est dû. Vous n'avez pas à rester dans l'ombre, alors que la Lumière vous réclame."

"Mon.. Mon père est mort, je n'ai plus rien à faire de tout ça.. Laissez moi.."
Il fit mine de continuer sa route mais, il fut coupé par l'homme dans son élan. Le chevalier de Scarlatum s'approcha du jeune homme, à tel point que celui-ci sentit son souffle sur son visage.

"Un sang pur tel que le votre n'a pas sa place ici bas. Si vous refusez de me suivre, le combat de votre père aura été vain. Scarlatum va renaître, et ce sera avec vous dans ses rangs.."

"Je.. Je.." Regorn baissa les yeux. "Je.. ne suis pas celui que vous attendez.. Je.. suis ici maintenant, et c'est mieux pour tout le monde."

L'homme lui jeta un regard compatissant. Puis son expression changea.

"C'est la vie que vous voulez ? Moisir ici loin des vôtres, par peur, par lâcheté, par crainte ? Ne voulez-vous pas avancer ?" Il marqua une pose et pointa son doigt en direction du jeune homme. "Des Hommes sur Azeroth ont besoin de vous. La seule chose que vous ayez à faire est d'assurer le maintient de Scarlatum. Vôtre père était héros, il est mort pour sa patrie, vous lui devez bien cela..."

Regorn Junior baissa le regard. Et repensa au combat de son père. L'espace d'un instant, il aurait voulu ne pas être né, mais il se ressaisit. Son père lui, avait donné sa vie pour une noble cause. Alors le fils du Prophète se trouva lâche. Cela devait changer. "Vous.. Vous devez avoir raison.."

Il passa en revue les éléments de sa vie ici. Rien ne l'obligeait à rester. De toute façon, il ne pourrait pas perdurer dans cette jungle éternellement. Au plus profond de lui, il avait une soif de vengeance. Une soif de vengeance envers ce père à qui on le comparait tout le temps, qui l'avait abandonné, mais aussi envers ces Réprouvés qui avaient massacré tant de gens, fait tant de mal. Il avait perdu trop de temps ici.

"Et puis, je n'ai rien à perdre.." Regorn releva la tête.

L'homme esquissa un léger sourire, voyant que son discours avait eu de l'effet. Il attrapa fermement l'épaule de son interlocuteur, et le regarda dans les yeux.

"Prenez le premier bateau pour les Marches de l'Ouest, rendez vous à Comté-de-l'Or et donnez ce message à Garvin Morne." Il tendit au jeune homme une enveloppe au papier usé et jauni. "Ma place quant à moi est dans les ombres, pour rassembler les anciens membres de Scarlatum, et achever l'oeuvre de votre père."

Regorn Junior plaça l'enveloppe dans la poche de son pantalon de toile, et se frotta les yeux. Il respira quelques instants et regarda l'homme dans les yeux.

"Je.. vais aller transmettre.. ce message.." Alors qu'il prononçait ces mots, il commença à avancer et trébucha. Et alors qu'il se relevait, l'homme avait disparu.

A ce moment là, sa décision était bel et bien prise. Bien qu'il soit encore sous le coup de l'émotion. Désormais tout allait être différent. Il avait vécu toute sa vie dans l'ombre de son père, à se cacher, mais c'était terminé.

Il se dirigea vers Baie-du-butin, d'un pas lent et sur, épris de frissons de temps à autres. Il abandonnait le cap Strangleronce, et lui même ne savait pas vraiment où tout ça le conduirait. Une seule chose était sur, il était déterminé à ne plus avoir peur.

***

Il marcha longtemps avant d'arriver à Baie-du-Butin. Il ne s'y était pas rendu depuis le jour de son arrivée au cap. La ville était continuellement plongé dans une sorte d'effervescence. Connue pour être une des places fortes du commerce inter-faction, ici, toute sorte de milieux se mélangeaient pour donner à la ville Gobeline une nuance particulière. Les Orcs venus du désert de Durotar côtoyaient ici Princes Marchands et pirates enhardis. Regorn Junior se glissa vers le port, empruntant des ruelles étroites le long desquelles étaient bâties échoppes et entrepôts. Partout dans la ville, les gens marchaient à toute allure, entre deux rendez-vous pour affaire, ou pour bien d'autres raisons encore, rendant compliquée sa traversée. Ainsi, après quelques minutes à se frayer un chemin dans la foule à coups d'épaules, Regorn déboucha enfin sur le port.

***


Il trouva un bateau pour les Marches de l'Ouest qui partait le soir même. Durant toute la durée du trajet, il resta sur le pont, à admirer la mer qui s'étendait à perte de vue. Et après quelques heures de traversées, il posa enfin le pied sur la terre ferme. Désormais, il savait ce qu'il avait à faire, et rien ne l'en dissuaderai.
avatar
Regorn Polvaillant

Messages : 13
Serveur : Confrérie du Thorium

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum