(Bridelion) Manigances.

Aller en bas

(Bridelion) Manigances.

Message par Bridelion le Ven 12 Juil - 14:20

Page 244 du journal de Bridelion:

Je ne sais pourquoi , mais depuis que je suis rentrée de mer , je me sens attiré par le Nord , par Lordaeron et son trône...
Calia Menethil , l'héritière légitime du trône , n'a pas donnée signe de vie depuis bien longtemps , laissant présumée sa mort...
Hors, si Lordaeron n'a plus de souverain , qui dirigera cette place forte , ce magnifique bastion?
Je n'ai aucun droit d'accès a la souveraineté , je ne vois que quelques solutions pour prendre le pouvoir, mais laquelle choisir...

Je pourrai profité que la guerre fait rage dans le Nord pour réunir une armée de gens de confiance et prendre Lordaeron... Non, impossible, les morts-vivants ne me laisseront pas faire... Et puis même si j'arrivai a prendre Lordaeron , je ne pourrai garder cette cité plus d'une semaine...

Je pourrai attendre tranquillement de mon côté que la guerre se finisse , je n'aurai alors qu'à envahir Lordaeron avec des gens de confiance, puisque celui qui détiendra Lordaeron sera faible juste après la guerre... Non, trop risqué , si nous prenons Lordaeron de la sorte , nous sommes sûr de voir rappliquer dans la semaine l'ensemble des seigneurs du Nord et leurs troupes...

Peut être devrai-je tout simplement me joindre au combat, faire en sorte de répandre le doute chez les seigneurs... Oui , cela pourrai fonctionné... Si il commence a se battre, je n'aurai qu'à prendre le parti du plus fort , lui promettre fidélité et toute la clique de serment qui va avec; en échange de certaines conditions... Je pourrai alors obtenir Le Fort-de-Durn... Dans le pire des cas , le Syndicat qui y réside pourrait être tentés de me le laisser contre une certaine somme d'argent...
La question est qui sera le déclencheur de ce magnifique bal de combat entre seigneurs?
Devrai-je le déclaré moi même? Ou réussirai-je a convaincre un seigneur de le faire?
Si j'arrive a convaincre une femme assez influente de m'inclure dans ses rangs , alors la partie serait a moitié gagnée, je n'aurai plus qu'à servir loyalement, avec honneur et courage, jusqu'à la fin de la guerre... Ensuite , rien de plus simple que de réclamé un titre et des terres en récompense? Qui sait , peut être arriverai-je a manipulé les sentiments... Non , je ne ferai cela qu'en dernier recours...

Peut importe comment je m'y prendrais , le trône de Lordaeron m'appartiendra!
En attendant , il faut que je reste le jeune homme serviable et d'intelligence moyenne que je suis encore au yeux des gens, au moins jusqu'au débarquement dans quelques jours avec un zeppelin de Mr Steelwood et quelques autres sujets potentiels... Peu de gens se méfieront de moi, je suis sûr et certain que tout le monde pense que parce que je n'ai que 19 ans , je ne suis pas une menace... Ils se trompent tous! Dès le débarquement le doute sera présent et des tentions se feront sentir...

J'ai quelques lettres anonymes a écrire a présent , fin de la page 244 de mon journal , celui du futur Roi de Lordaeron et de toutes les provinces alentours!

(HRP: Voilà , alors ce sujet parlera uniquement des manigances de Bridelion pour s'emparer du trône de Lordaeron. Certaines pages de son journal parleront de ses manigances lors d'évents RP incluant le Nord ou le/les seigneurs qu'il aura pris pour cible , ou bien celles de sa vie quotidienne. Je souhaite donc une bonne lecture a tous ceux qui s'intéresseront de prêt ou de loin a ces quelques pages de journal que je rédigerai au fur et à mesure de l'évolution. 
P.S: Si quelqu'un désire désire jouer un rôle dans les manigances , qu'il me prévienne par MP ou par lettre IG.)
avatar
Bridelion

Messages : 93
Guilde : Les chevaliers d'Azeroth

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Bridelion) Manigances.

Message par Bridelion le Mar 16 Juil - 15:21

( HRP: Des taches de sang sont visibles sur toute la page, ainsi qu'une certaine crainte peut se lire dans l'écriture. )

Page 245 du journal de Bridelion:

Aujourd'hui , je vais écrire les évènements des deux derniers jours.

JOUR 1:

Le débarquement a eu lieu a Walsdiff , nous n'avons même pas réussi a prendre la place... Un zeppelin de la Steelwood a rejoint le sol... Lors de la retraite , on a dû se prendre dans les bottes les marais... Où des cavaliers réprouvés nous ont gentiment interceptés. Je n'ai pas dégainé mes épées au début, laissant le loisir aux autres de s'occuper des réprouvés, personne ne m'a vu ne rien faire , ou alors ils n'en ont pas rien dit. Quelques instants plus tard , sans comprendre pourquoi , je me suis mit a dégainé violemment mes épées et a vouloir taper tout ce qui bougeait. Manque de chance , sort de peur , et me voilà au milieu de la route, figé, loin des autres...

On a quitté Walsdiff dans un autre zeppelin de la Steelwood, rejoins l'aérodrome de Forgefer où certains allèrent boirent un coup. Me voici dans un bâtiment , avec assise sur une chaise une femme , et a l'étage Mr Steelwood et un de ses hommes si je ne me trompe pas.
Je sort ma carte et reçoit la visite de mon oiseau messager qui , conformément a ses habitudes , vient s'écraser devant moi. Qu'ai je fait pour mérité cet oiseau de malheur? Je n'en sais rien... Donc, après avoir fait voler mon oiseau a travers la salle d'un coup de pied, je lit le message, me reporte sur ma carte et sens un souffle dans mon coup.

Je me retourne , et aperçois un homme roux , celui de la Steelwood. Je demande ce qu'il veut ; il me répond ceci:
-L'acier, et la neige , n'oubliez pas.
Puis s'éclipse, j'avoue ne pas avoir compris ce qu'il veut dire...
Nouveau message , nouvelles modifications sur ma cartes.

J'entends dehors un rugissement , je reconnais immédiatement mon dragon. Je sors grimpe dessus et prends la direction du Mur de Thoradin.

Jour 2:

Nous y voici ! le Fort de Durn! J'ai emprunté une brèche dans le Mur de Thoradin avec ma petite armée que je me suis procurée a coups de pièces d'or. La prise du fort ne fut par dur , vu que nous n'avons trouvé que quelques élémentaires.

Mes hommes chantaient , buvaient , et criaient notre victoire , quand je me rendis compte d'une chose , a laquelle je n'avais pas pensé... Nous étions entourés de réprouvés...

Quand je compris mon erreur , trop tard , les réprouvés étaient déjà là , se déversant par la porte principale sur les premiers êtres vivants qu'ils trouvèrent , c'est-a-dire nous... J'ai immédiatement compris que nous devions prendre nos jambes pour courir , mais nous étions assiégés... Mes hommes combattirent avec zèle au départ , puis tout devint chaos, chacun voulant survivre, mes hommes se battaient entre eux, les réprouvés les décimants comme de simples agneaux a l’abattoir. Je dû même me battre contre mon second , celui en qui j'avait le plus confiance. Malheureusement pour lui, je savais mieux manier une épée que n'importe lequel d'entre eux. Ainsi, mon cher second se retrouva la tête a plusieurs pas de son corps , et son ventre ouvert en largueur , laissant en sortir le contenu.

Deux, c'est le nombre que nous sommes a l'intérieur d'une pièce , barricadée avec des meubles. Nous sommes sûrement les derniers encore en vies, mais nous sommes blessés, mon compagnon au niveau du torse, moi au niveau de la jambe ainsi qu'une large plaie sur le flanc droit. Mon oiseau messager est parti il y a quelques heures a présent chercher de l'aide... Mais toujours rien, et la nuit tombe...
Bizarrement , je n'éprouve aucune tristesse envers mes hommes morts.
Celui qui me sortira de là aura , je le jure , ma gratitude et j'aurai une dette éternelle envers lui où elle.

Ceci pourrait bien être mes dernières heures sur cette terre si les réprouvés réussissent à briser notre misérable barricade...
avatar
Bridelion

Messages : 93
Guilde : Les chevaliers d'Azeroth

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Bridelion) Manigances.

Message par Bridelion le Lun 22 Juil - 3:03

Journal de Bridelion , page 246:

Quelques jours se sont écoulés depuis la prise et la perte du Fort-de-Durn.

Les réprouvés ne touchaient pas a notre barricade , ils attendaient tranquillement derrière que nous mourrions de faim ou de nos blessures. Ce fut le cas de mon compagnon qui succomba d'une infection de sa plaie.
Deux jours après sa mort , les réprouvés ne faisaient presque plus attention a nous , peut être pensait-il que nous étions morts? Si oui , il se trompaient.

Un soir , j'ai profité de l'obscurité pour m'enfuir silencieusement , chose qui aurait pu réussi si un patrouilleur réprouvé n'avait pas fait demi-tour...
Il essaya de donner l'alerte , mais pas assez vite , il perdit sa tête. Le bruit de sa tête tombant sur un bouclier que je n'avais pas vu alerta les autres qui sonnèrent l'alerte... Inutile de préciser que pour la discrétion , c'était perdu...

Hors je courait plus vite qu'eux , et je pu rejoindre la porte du Fort et la franchir avant qu'ils ne purent la fermer.
Une fois dehors , je trouva un cheval en vie , un miracle! Je lui monta dessus et l'éperonna , mes blessures me faisaient mal , mais les pansements que je m'étais fabriqués avec les vêtements de mon défunt compagnon empêchaient le sang de couler. Je dû chevaucher toute la nuit pour atteindre un campement de l'alliance où je put prendre un portail pour rejoindre Hurlevent. Des médecins soignèrent rapidement mes blessures et je suis partit vers Forgefer où je rejoignit le Fort des chevaliers.

J'ai voulu me servir de la force , j'ai échoué... Mais tout n'est pas fini...
avatar
Bridelion

Messages : 93
Guilde : Les chevaliers d'Azeroth

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Bridelion) Manigances.

Message par Bridelion le Mer 31 Juil - 12:03

Journal de Bridelion, page 247:

D'autres jours se sont écoulés , je n'ai pu écrire car la traversée en mer de Hurlevent au donjon de la bravoure en Norfendre m'a rendu malade... 

J'étais parti faire un défi lancé par un nain dans une taverne: Tenir cinqs jours dans les pics foudroyés sans avoir le droit de faire du feu... Le nain étant venu avec moi est mort le troisième jour ; quelle idée aussi de me suivre...

Bref , tandis que j'écris , je me trouve sur mon cheval dans les Contreforts de Hautebrandre , dans le but de trouver des mercenaires parmi le Syndicat. Mon cher oiseau messager se tenant a mes côtés sagement -qu'est ce qui me prépare celui-là encore?!-.

J'ai aussi sur moi mon armure noire qui est la plus discrète que j'ai pu trouver dans mes quartiers de Forgefer. Mes deux épées aussi noires que l'abysse des océans dans mon dos. 

Si je ne trouve pas de mercenaire chez le Syndicat, il me faudra m'avancé encore plus au Nord, jusqu'aux terres des Elfes de Sang, qui sait, peut être y trouverai-je quelques alliés... 

Dans tous les cas , me voici en plein territoire ennemi , avec pour seul compagnie mon cheval et mon oiseau, ainsi que des vivres pour trois jours. 

* Referme son journal et voit son oiseau prendre de la vitesse et partir loin devant.*

Mais qu'est ce qu'il a encore lui?! *Mets son cheval au galop pour tenter de rattraper son oiseau de malheur.*
avatar
Bridelion

Messages : 93
Guilde : Les chevaliers d'Azeroth

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Bridelion) Manigances.

Message par Adjuratrice Elrith le Jeu 12 Sep - 6:38

2 jours, ça faisait 2 jours qu'ils étaient après elle pour avoir fait échouer une opération dans les Hinterlands. Malgré l'épuisement, l'estafette ne pouvait s'empêcher de s'amuser de ces poursuivants, si facile à mettre en déroute, en les faisant passer par les Maleterres. Les nécrotraqueurs de la section "Malepoing" n'étaient pas réputés pour leurs efficacités. Surtout depuis qu'ils avaient pour sergent-chef un dénommé Manndred.

Elle diminua la candence pour se diriger vers les contreforts de Hautebrande. La section "Malepoing", voyant l'estafette ralentir, se rua vers elle comme une harde sauvage. Savourant la victoire d'avance. Ce ne fut qu'au détour d'une colline que l'estafette fit volte-face aux nécrotraqueurs et disparu dans l'ombre avec un dernier clin d'oeil. La section "Malepoing" ne pu s'arrêter que pour apercevoir une escouade de nains en plein entrainement. Ils étaient en plein "terrain" Foudrépique. La dernière vision des nécrotraqueurs furent des nains s'élancer vers eux, tous un rictus au lèvres. L'estafette courait vers le sud tout en pensant à ses pauvres "traqueurs". Toujours en courant, elle ne put s'empêcher se retourner et de rigoler en regardant vers leur direction.

Son rire se stoppa net, lorsque son corps subit un violent impact venant d'en face. Sonnée, les fesses à terre et son camouflage disparu. L'estafette leva son regard pour entre apercevoir son obstacle : le derrière d'un cheval et le dos d'un humain qui commença à se retourner...
avatar
Adjuratrice Elrith

Messages : 39
Guilde : Maison Hautétoile
Serveur : confrérie du thorium/culte de la rive noire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Bridelion) Manigances.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum